Hopper_beetle
Hopper Beetle
Click here to play this game
topblog Ivoire blogs

13/03/2013

LE PALUDISME - UNE ARME DE DESTRUCTION MASSIVE.


<a href="http://click.linksynergy.com/fs-bin/click?id=Abz8MYqMf7g&offerid=256650.17&type=4&subid=0"> <IMG alt="1ink.com" border="0" src="http://ad.linksynergy.com/fs-bin/show?id=Abz8MYqMf7g&bids=256650.17&type=4&subid=0&gridnum=1"></a>

 


téléchargement.jpg

Maladie parasitaire due à l'infestation par des hématozoaires (organismes unicellulaires, type particulier de protozoaires) du genre Plasmodium.

Synonymes : fièvre des marais, fièvre intermittente, fièvre paludéenne, fièvre paludique, fièvre palustre, fièvre tellurique, malaria.

Il existe quatre espèces d'hématozoaires du paludisme du genre Plasmodium, qui sont parasites de l'homme : Plasmodium falciparum, Plasmodium vivax, Plasmodium ovale et Plasmodium malariæ. Ces parasites vivent dans le foie de l'homme puis dans ses globules rouges, dont ils provoquent la destruction (hémolyse responsable d'une anémie), ce qui déclenche l'accès fébrile.

palu_transmission.jpg

FRÉQUENCE

Le paludisme est la maladie la plus répandue dans le monde, en particulier dans les pays tropicaux. Il est responsable de plus de deux millions de décès chaque année et atteint surtout les enfants en bas âge.

CONTAMINATIONimages.jpg

Les parasites se transmettent à l'homme par les piqûres d'anophèles (espèce de moustique) femelles infestés, qui pondent leurs œufs dans les eaux stagnantes : les parasites, présents dans la salive du moustique, pénètrent ainsi dans le sang humain. Ils peuvent aussi être transmis lors d'une transfusion sanguine, ou de la mère à l'enfant au cours de la grossesse.
Les parasites envahissent ensuite le foie puis les globules rouges et s'y multiplient. Les globules rouges se déchirent et libèrent les parasites qui infestent alors d'autres globules rouges ou deviennent capables d'infester à leur tour les moustiques lors de la piqûre d'une personne atteinte.

SYMPTÔMES ET SIGNES

Entre la piqûre des moustiques et la manifestation des symptômes, la période d'incubation dure le plus souvent de une à deux semaines, mais peut se prolonger plusieurs mois – voire plusieurs années – si le sujet a pris des médicaments antipaludéens à titre préventif. Dans ce dernier cas, les crises, si elles apparaissent, sont bénignes. Elles peuvent se manifester tardivement, dès l'interruption du traitement. Les médicaments antipaludéens protègent contre les crises de paludisme, mais n'empêchent pas toujours le parasite de survivre dans l'organisme.
Les crises de paludisme comportent toujours un accès de fièvre à 40 ou 41 °C et des frissons, puis une chute de température accompagnée de sueurs abondantes et d'une sensation de froid.
À la fin d'une crise de paludisme, le malade est épuisé.
Les poussées de fièvre, qui correspondent au moment où les globules rouges parasités se rompent, se produisent en général tous les deux jours (fièvre tierce), plus rarement tous les jours (fièvre quotidienne) ou tous les trois jours (fièvre quarte).
Seul le parasite Plasmodium falciparum est cause d'un accès pernicieux (accès de fièvre mortel en l'absence de traitement) et du coma qui peut suivre. Ce parasite est ainsi responsable de la quasi-totalité des décès par paludisme. Par ailleurs, le paludisme provoque une altération de l'état général, avec fatigue, pigmentation jaunâtre de la peau et anémie aiguë ou chronique, fréquente dans les pays tropicaux.

DIAGNOSTICimages (1).jpg

La découverte des parasites lors d'un examen microscopique effectué sur un frottis de sang et une goutte épaisse confirme le diagnostic. Des tests sérologiques sont également disponibles pour vérifier le diagnostic de formes chroniques de paludisme.

ÉVOLUTION

Lorsque les crises de paludisme se répètent souvent, durant plusieurs années, et sont mal soignées, un paludisme viscéral évolutif s'installe avec une anémie, un ictère, une rate qui grossit et peut se rompre, et une grande fatigue. Un accès pernicieux peut survenir à tout moment, s'il s'agit d'une infection à Plasmodium falciparum.

TRAITEMENT

kUDING.jpgantimoustique.jpgmala_puissance.jpgGarlic_oil.jpgspirulina.jpg

 

 

 

 

 


10:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

07/03/2013

Faiblesse sexuelle - Impuissance

Faiblesse sexuelle - Impuissance

Incapacité pour un homme d'obtenir ou de maintenir une érection et, de ce fait, d'avoir un rapport sexuel satisfaisant.

L'impuissance désigne aussi, mais de façon abusive, des troubles tels que l'éjaculation précoce ou retardée. Il ne faut pas non plus la confondre avec la stérilité ou l'anorgasmie (impossibilité de parvenir à l'orgasme), cette dernière restant rare, mais non exceptionnelle, chez l'homme.

CAUSES

L'impuissance, qui peut s'observer à tout âge chez l'homme adulte, est provoquée par des troubles d'origine organique ou psychogène.
— L'impuissance organique peut être due à des affections vasculaires, neurologiques ou endocriniennes, qui retentissent sur les organes permettant l'érection, en particulier les nerfs, les vaisseaux sanguins et les corps caverneux du pénis : diabète, artériosclérose, artérite, altération des veines péniennes, insuffisance surrénale, maladie de La Peyronie, alcoolisme, tabagisme, toxicomanie (aux opiacés surtout). L'impuissance peut aussi survenir à la suite d'une intervention chirurgicale (ablation de la prostate, de la vessie ou du rectum) ou d'une lésion de la moelle épinière occasionnant l'interruption des plexus nerveux du bassin. Les médicaments utilisés contre l'hypertension artérielle et les psychotropes en sont parfois responsables.
— L'impuissance psychogène répond le plus souvent à un ou à plusieurs échecs ressentis comme dévalorisants auprès de la partenaire ou à une trop grande angoisse au moment du rapport amoureux. Dans certains cas, on observe une impuissance sélective (pour telle partenaire, tel mode d'échange érotique). Ailleurs, la défaillance sexuelle vient compliquer un trouble affectif plus profond.

SYMPTÔMES ET SIGNES

L'impuissance se manifeste par l'absence totale ou partielle d'érection. Cependant, lors d'impuissances psychogènes, il existe des érections normales inconscientes, notamment pendant le sommeil, ou conscientes, au réveil notamment, mais en dehors de toute situation amoureuse.

TRAITEMENT

zinc.gif  caroline 1.jpg  cordyceps.jpg  vigpower.gif

 

 

 

20:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! |